Situé à l’interface entre le Massif Central et la vallée du Rhône, notre territoire se caractérise par une
géographie multiple faite de plaines, de vallées, de plateaux et de montagnes. Cette mosaïque
paysagère est le terreau d’un système agricole et alimentaire diversifié.


Soucieux du devenir de notre territoire, nous nous emparons de la question agricole et alimentaire
en déployant un Projet Alimentaire Territorial. Pour mener à bien ce projet, nous avons fait le choix
d’une large concertation !


Labellisé en 2022 par le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, le Projet
Alimentaire du centre Ardèche est en phase dite « d’émergence ».

La construction du Projet Alimentaire du centre Ardèche

  • Un diagnostic agricole et alimentaire du territoire partagé

Pour mener à bien la démarche, un diagnostic agricole et alimentaire a été réalisé. Pour ce faire, nous sommes allés à votre rencontre et avons organisé des échanges thématiques (précarité alimentaire, agriculture et environnement…) afin de caractériser au mieux la production et la
consommation alimentaire sur le territoire et faire ressortir les principaux enjeux.

  • Élaboration de la stratégie agricole et alimentaire du territoire

Pour élaborer notre stratégie agricole et alimentaire, nous avons organisé les premières “Rencontres du Projet Alimentaire Territorial”. A cette occasion, plus de 60 personnes ont été réunies : élus, producteurs, institutions, associations, entreprises, habitants… afin de partager le diagnostic et poser les bases de la stratégie agricole et alimentaire territoriale.

Ce travail a été repris lors du Comité de pilotage stratégique du projet alimentaire. Les acteurs présents ont fait émerger, sur la base des propositions obtenues lors des Rencontres du Projet Alimentaire, de grandes orientations stratégiques qui vous seront présentées prochainement.

  • Construction et mise en œuvre d’un plan d’action opérationnel et co-porté

Les grands axes stratégiques seront déclinés lors de nouvelles concertations, prévues au premier semestre de 2024, en un plan d’action opérationnel répondant aux enjeux et besoins du territoire.

Actions en cours

Dans l’attente d’avoir une feuille de route opérationnelle, nous avons choisi d’être proactif en menant d’ores et déjà des actions qui s’inscrivent dans la dynamique du Projet Alimentaire du centre Ardèche.

  • Mieux manger grâce à la cuisine centrale et sensibiliser au bien manger

Avec plus de 3000 repas servis par jour sur le territoire, la restauration collective constitue un puissant levier d’action pour lutter contre les inégalités alimentaires, développer une alimentation à base de produits locaux et de qualité, assurer un débouché aux producteurs du territoire, structurer des filières.


Pour répondre à ces différents enjeux, nous portons un projet de cuisine centrale. L’objectif est de reprendre en direct la gestion des approvisionnements et la préparation des repas afin de proposer
aux convives, de la crèche à l’EHPAD, des plats de qualité réalisés en grande partie à base de produits locaux, sains et durables.

Dans le cadre de ce projet une étude d’opportunité, financée à hauteur de 80% par le programme LEADER 2014-2020, a été réalisée afin d’établir un diagnostic de la restauration collective du territoire, quantifier l’offre et définir les possibilités de construction, de mutualisation et/ou d’optimisation des équipements de restauration.

Afin de mettre en relation l’offre et la demande en restauration collective, nous organisons sur le territoire des rencontres entre les producteurs, transformateurs et chefs de cuisine.

Nous déployons également auprès des ACM des accueils pédagogiques à la ferme dans le but de partager la passion du métier d’agriculteur et de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux de l’agriculture et de l’alimentation.

  • Assurer le renouvellement des générations agricoles

Bien que riche et diversifié, notre territoire n’échappe pas aux tendances agricoles nationales : baisse du nombre d’exploitants agricoles, vieillissement de la population agricole, diminution de la surface agricole…
Pour inverser ces tendances, nous portons des politiques volontaristes afin d’accompagner la transmission des fermes, faciliter l’installation agricole, préserver le foncier agricole et valoriser les pratiques durables.


Une convention a été signée avec la Chambre d’Agriculture pour l’animation d’un Comité Local à l’Installation qui permet aux porteurs de projet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et d’une mise en relation avec les agriculteurs proches de la retraite.

De plus, pour répondre aux nombreuses difficultés rencontrées par les agriculteurs en devenir (difficulté d’accès au foncier, manque de ressources et de compétences, méconnaissance des débouchés…), nous mettons en place un Espace Test Agricole afin de sécuriser les installations agricoles grâce au test d’activité. Ce dispositif innovant et multi partenarial permettra de mettre à disposition des porteurs de projet :

– Un cadre légal d’exercice du test d’activité permettant l’autonomie de la personne – fonction couveuse
– Des moyens de production (foncier, matériel, bâtiment…) – fonction pépinière
– Un dispositif d’accompagnement et de suivi – fonction accompagnement

Le premier lieu-test agricole verra le jour au cours de l’année 2024. Nous reviendrons vers vous dès l’ouverture de la période de candidature.

Enfin, pour préserver et valoriser les terres agricoles nous sommes en train d’élaborer une stratégie foncière qui vous sera communiquée prochainement.

Des forêts sous haute surveillance

Sujet majeur des décennies à venir, la forêt s’avère être largement méconnue. C’est un puits de carbone qui couvre une surface importante du territoire Centre Ardèche. Son rôle économique, structuré autour de la filière bois, est important.

Sa fragilité face au dérèglement climatique ainsi que son exposition croissante au risque incendie nous obligent à l’étudier attentivement. Nous avons encore beaucoup à apprendre sur sa composition, son évolution, son exploitation. 

C’est pourquoi nous avons souhaité réaliser un diagnostic à l’aide de nos partenaires. Notre objectif est d’agir de manière très précise sur le foncier forestier, à l’échelle de quelques massifs à enjeux.

Les principaux enjeux forestiers identifiés sont les suivants :

La forêt qui protège : fonction environnementale, biodiversité, puits de carbone, protection de la ressource en eau et enjeu du changement climatique

La forêt récréative : fonction sociale de la forêt, lieu de balades, de tourisme, de sport nature, de chasse, mais aussi marqueur de paysages

La forêt face au risque : risque incendie et aléas climatiques

La forêt productive : production de bois

La forêt accessible : desserte, reliefs et voirie forestière

Ce travail a permis d’identifier deux massifs test sur le territoire, sur lesquels des actions ciblées d’animation et de gestion du foncier vont être engagées. En parallèle, nous avons programmé une expérimentation sur des parcelles test en plantant des essences adaptées au climat projeté à l’horizon 2050.

Contacter


Tom ARMAND, chargé de Projet Alimentaire Territorial


agriculture@privas-centre-ardeche.fr

Synthèse du diagnostic agricole et alimentaire

Compte-rendu des rencontres du PAT du 13/10/2023