Accueil > Services à la personne > Mobilité et déplacements > Les enjeux de la mobilité sur le territoire

Les enjeux de la mobilité sur le territoire

La Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche a pris la compétence « Transports » en 2014, lors de sa création. Mais par manque de ressources internes, elle a délégué cette compétence au Département de l’Ardèche jusqu’au 31 décembre 2016. Depuis le 1er janvier 2017, la Communauté d’Agglomération assume désormais pleinement cette nouvelle compétence.

A ce titre, elle s’est fixée deux objectifs prioritaires :
• Gérer en direct l’ensemble des transports scolaires à compter de septembre 2017, et notamment l’inscription des 2.200 élèves relevant de sa compétence. Plus d’infos.
• Mettre en place une politique « Mobilités » à la fois ambitieuse et pragmatique, tenant compte de la diversité des territoires qui composent la Communauté d’Agglomération. Cette nouvelle politique sera mise en place à compter de septembre 2018, à l’issue d’une étude complète qui vous est présentée ici.


Le schéma de mobilité : une approche globale pour une nouvelle mobilité

La Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche s’est engagée dans une démarche volontaire d’élaboration d’un schéma de mobilité à l’échelle de ses 42 communes (près de 43.500 habitants). À la fois document de prospective majeur pour le territoire, outil de planification et de programmation, feuille de route de la politique des transports et des déplacements à l’horizon 2030, voici ce qu’il faut retenir du schéma de mobilité, menée en co-construction avec les différents partenaires de la mobilité, Communauté d’Agglomération, communes, Département, Région, associations...

- Un relief impactant fortement l’organisation des flux et un usage fort de l’automobile
Le caractère rural et les contraintes topographiques avec une organisation du territoire autour des vallées induisent une forte dépendance à l’automobile et des temps de déplacement importants. Malgré ce réflexe automobile très présent, les difficultés de circulation sur le territoire sont limitées et se concentrent sur l’axe du Cours du Palais à Privas. Même si des efforts de pacification sont engagés, la vitesse dans les traversées de bourgs demeure souvent excessive et limite les déplacements doux.

- Une offre en transport collectif inégale
Il y a une offre diversifiée sur le territoire, composée de lignes régionales et départementales structurantes permettant d’assurer des déplacements en interne et vers l’extérieur du territoire. En complément, des lignes scolaires maillent le territoire et sont progressivement ouvertes à l’ensemble des habitants. Leurs temps de parcours sont attractifs face à l’automobile, mais l’offre est incomplète et essentiellement destinée aux captifs (personnes dépendantes des transports collectifs pour se déplacer) sauf sur certains tronçons. Plus d’infos.

- Des difficultés de stationnement concentrées au cœur de Privas
La place de l’automobile est très marquée sur l’espace public, on constate une saturation des espaces de stationnement gratuits sur Privas-centre largement imputable au stationnement des actifs. Ce sentiment de manque de places traduit une volonté de stationner au plus près et non un manque d’offre globale (des réserves existent sur les espaces réglementés et périphériques). Cela ne favorise pas la venue des visiteurs et limite la rotation à proximité des commerces. Sur les autres pôles de la Communauté d’Agglomération, l’offre de stationnement est suffisante, mais la volonté de stationner au plus près reste présente et génère parfois du stationnement gênant.

- Les modes actifs et les solutions de mobilité alternatives, un potentiel à développer pour les déplacements du quotidien
Le recours à la marche et au vélo reste limité dans les déplacements quotidiens des habitants. Les aménagements cyclables dans les communes sont ponctuels, limités et sans cohérence globale. Toutefois 3 itinéraires cyclables touristiques présents sur le territoire (la Via Rhôna, la Dolce Via et la Voie douce de la Payre - plus d’infos) pourront servir de supports pour développer le maillage et la pratique. Pour lutter contre le réflexe automobile, plusieurs solutions de mobilité alternatives ont été initiées (aires de covoiturage, bornes de recharge électriques, location de vélos à assistance électrique - plus d’infos...), mais sont encore peu développées et assez méconnues.

- Une politique de mobilité durable pour l’avenir en agissant sur tous les modes de déplacements
L’étude a permis de définir plusieurs scénarios d’organisation en matière d’offre de transports collectifs. Leurs comparaisons et les arbitrages envisagés ont permis de s’orienter vers un scénario potentiel qui servira de base à la création d’un futur réseau (prévu en septembre 2018).
• Transformer des lignes scolaires en lignes périurbaines
• Créer des lignes de transport à la demande en rabattement vers les pôles
• Mettre en place des lignes régulières notamment en direction des gares ferroviaires aux portes du territoire
• Créer un vrai réseau de transport urbain sur Privas et ses environs pour favoriser le report modal
• Harmoniser des offres urbaine et régionale

- Accompagner la mise en œuvre du réseau de transport collectif d’un nouveau plan de stationnement
Il est essentiel de conjuguer la mise en œuvre d’une nouvelle offre de transport collectif à une réflexion sur la politique actuelle de stationnement, afin d’insuffler les conditions favorables d’un report modal d’une partie des automobilistes vers cette nouvelle offre. Il s’agit donc ici de propositions permettant de répondre aux enjeux fixés à travers la réalisation de cette étude. Toutefois, la compétence en matière de stationnement demeure communale et la mise en place de ces préconisations sera soumise aux volontés de chaque commune de tendre vers les objectifs fixés par la Communauté d’Agglomération. L’étude a porté sur les cinq pôles principaux de l’agglomération : Privas, Le Pouzin, La Voulte sur Rhône, Saint Sauveur de Montagut et Vernoux en Vivarais. Seule la commune de Privas a été identifiée comme nécessitant une réflexion plus approfondie.

- Mettre en œuvre un panel d’actions sur les mobilités douces et alternatives
La mise en œuvre d’une mobilité plus durable sur le territoire nécessite une action plus large sur les autres modes de déplacements moins énergivores, de façon à élargir le panel des solutions alternatives offertes aux usagers. Cette politique volontariste concerne les modes doux (marche et vélo) et les solutions alternatives d’éco-mobilité (maillage d’aires de covoiturage, autopartage entre particuliers, l’électro-mobilité, etc).

- Calendrier de mise en œuvre opérationnelle
L’année qui vient va permettre la mise en œuvre de ces offres de transport, par :
• Le lancement des consultations qui permettront de recruter les futurs prestataires de transport
• Le vote d’une tarification qui se voudra simple et cohérente
• La définition d’un nom de réseau
• Un partenariat avec les communes concernées pour l’aménagement des arrêts de cars et l’installation de poteaux d’information horaire


Renseignements

Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche
Pôle « Transports et Mobilités »
1 rue Serre du Serret - BP 337 - 07 003 PRIVAS cedex
Tél. : 04 75 64 07 07 - Courriel : transports@privas-centre-ardeche.fr




Dans le cadre de la saison culturelle de septembre à décembre 2017 :

« Bout de vie et choses invisibles » (théâtre de marionnettes) à Vernoux en Vivarais Ciné-concert : « Quatuor de Rochecolombe » à Vernoux en Vivarais