Accueil > La Communauté > L’actu de votre agglo > L’agglo, lauréate du « Fonds mobilités actives » pour son projet d’itinéraire (...)

L’agglo, lauréate du « Fonds mobilités actives » pour son projet d’itinéraire cyclable continu dans la Vallée de l’Ouvèze !


Jeudi 4 mars 2021


Fonds mobilités actives : 194 lauréats parmi lesquels l’agglo se partageront 101 M€ pour mettre en place des aménagements cyclables

194 lauréats viennent d’être désignés à l’issue du troisième appel à projets national du fonds Mobilités actives « Aménagements cyclables 2020 » visant à soutenir la résorption de discontinuités d’itinéraires cyclables et l’aménagement d’itinéraires sécurisés, notamment la pérennisation de pistes cyclables provisoires dans tous les territoires. 101 millions d’euros de subventions leur seront attribués au total.

Plus d’infos sur le projet d’itinéraire cyclable continu dans la Vallée de l’Ouvèze : www.privas-centre-ardeche.fr/Le-projet-d-itineraire-cyclable

Le ministère chargé des Transports a dévoilé, vendredi 26 février 2021, les 194 projets lauréats du troisième appel à projets du « fonds mobilités actives - aménagements cyclables », lancé en juillet 2020 et qui vise à « soutenir la résorption de discontinuités d’itinéraires cyclables et l’aménagement d’itinéraires sécurisés », via en particulier la pérennisation des « coronapistes ». Les lauréats, sélectionnés parmi 311 dossiers et issus de 155 territoires différents, se partageront 101 M€, « ce qui représente un investissement qui s’élève à 461 M€ » selon le ministère. Ce dernier se félicite d’une « mobilisation grandissante des territoires pour le développement de l’usage du vélo ». Pour mémoire, le plan vélo fixe pour objectif de tripler, d’ici 2024, la part de ce mode dans les déplacements du quotidien (de 3 à 9 %).


Fonds mobilités actives : un appel à projets pour favoriser les aménagements cyclables

Cet appel à projets intervient dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Vélo et du contexte de crise sanitaire.

Il vise à soutenir financièrement les maîtres d’ouvrage publics, notamment les communes, les départements, les groupements de collectivités, les autorités organisatrices de la mobilité, les établissements publics de coopération intercommunale, dans leurs projets de pérennisation des pistes cyclables de transition, de réalisation d’itinéraires cyclables sécurisés et de résorption de discontinuités d’itinéraires, dès lors que le projet s’inscrit dans une politique cyclable cohérente à l’échelle du territoire. Il doit permettre d’intensifier la réalisation d’aménagements cyclables identifiés comme nécessaires dans des secteurs à enjeu et coûteux du fait de leur ampleur.
Cet appel à projets vient en complément de la dotation de soutien à l’investissement (DSIL ou DSID). En effet, celle-ci peut notamment financer des aménagements cyclables non éligibles à l’appel à projets ou les co-financer lorsqu’ils sont particulièrement structurants.


Aujourd’hui, le vélo ne représente que 3 % de nos trajets. L’objectif du gouvernement est de tripler cette part pour atteindre 9 % en 2024.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des transports, a annoncé le 26 février dernier les lauréats du troisième appel à projets du fonds Mobilités actives « Aménagements cyclables 2020 ».

311 dossiers ont été déposés à l’occasion de cette nouvelle édition lancée en juillet 2020 afin de soutenir financièrement les maîtres d’ouvrage dans leurs projets de pérennisation des pistes cyclables de transition, de réalisation d’itinéraires cyclables sécurisés et de résorption de discontinuités d’itinéraires. On trouve parmi les lauréats des projets de pérennisations de pistes cyclables mises en place à l’occasion de la crise sanitaire – les fameuses « coronapistes » -, mais aussi l’aménagement de nombreuses passerelles, de franchissements de carrefours, d’itinéraires de pistes cyclables ou de voies vertes, permettant de sécuriser, d’améliorer et de rendre accessibles au plus grand nombre les parcours cyclistes.

Parmi les mesures du Plan vélo annoncé en 2018, qui vise à tripler la part modale du vélo dans les déplacements du quotidien d’ici 2024, en passant de 3 à 9 %, figure la mobilisation de 350 millions d’euros sur sept ans via un « fonds mobilités actives » consacré au cofinancement par l’État, aux côtés des collectivités, d’infrastructures cyclables. 215 millions d’euros ont déjà été engagés sur trois ans, selon le ministère des Transports.

- Plus d’infos : www.ecologie.gouv.fr/velo-et-marche

PNG - 13.3 ko

Visuel : Freepik