Accueil > Les actus du territoire > Exposition « Radio pour les plantes, les animaux, les objets et tous les (...)

Exposition « Radio pour les plantes, les animaux, les objets et tous les autres » à la galerie – espace d’art contemporain du Théâtre à Privas


Du 10 novembre au 8 décembre 2018


La Galerie d’exposition du Théâtre de Privas vous propose une l’exposition d’Eva Kot’átková, Dominik Lang, Anna Ročňová et Jan Boháč : « Radio pour les plantes, les animaux, les objets et tous les autres » - Entrée gratuite.

- Commissaire Julia Cistiakova
- Rendez-vous vendredi 9 novembre à 18h30 pour le vernissage et la performance d’Eva Kot’átková Asking the Fish About the Inside of Her Stomach, 2018 (performeuse : Caroline Tricotelle)

- Infos : Galerie - espace d’art contemporain du Théâtre de Privas, tél. 04 75 64 93 39
- Sur le web : www.theatredeprivas.com/expositions/informations-pratiques

La galerie – espace d’art contemporain du Théâtre accueillera des expositions dans ses murs (rue de la recluse, axe bordant le Théâtre) jusqu’à février 2019, puis prendra place sur le site du Pôle de Bésignoles, durant la période des travaux du Théâtre, à partir de mars 2019.


4 artistes tchèques

- Jan Boháč propose une situation d’urgence : son installation sonore et lumineuse Accident II, 2018, qui est activée par le spectateur, change l’environnement de l’exposition, provoque de nouvelles émotions et sentiments comme la peur ou la déception.
- L’installation d’Eva Koťátková intitulée Not How People Move But What Moves Them, 2013, combine des collages avec une série de sculptures faites en barres de métal et de formes absurdes conçues pour restreindre ou envelopper le corps lorsqu’elle est « portée » ; comme par exemple, des chaussures en forme de cage et un siège à armature métallique pour maintenir les jambes. Les collages et sculptures d’Eva fusionnent des portraits de personnes non identifiées et des images du corps humain avec des objets du quotidien, créant des hybrides surréalistes.
- L’œuvre Girl With Pigeon (Mouse), 2018, de Dominik Lang, fait référence à son attitude sur le processus de création et la manière dont nous façonnons nos histoires personnelles, notre passé. En utilisant des moulages des sculptures trouvées dans l’atelier abandonné de son père – Jiri Lang (1927 – 1996) sculpteur actif à Prague dans les années 1960 et 70 – Dominik Lang crée d’autres versions des sculptures de son père en leur donnant une autre vie et en créant de nouvelles situations et histoires pour elles. Dans de nouveaux environnements, les sculptures de l’artiste s’éloignent des intentions premières de son père. Dominik Lang joue entre les histoires réelles et imaginaires, entre la fiction et l’intuition en proposant des nouveaux scénarios pour les objets.
- Dans sa pratique artistique, Anna Ročňová cherche des formes pour relier divers matériaux et objets trouvés, tout en activant les caractéristiques physiques des matériaux - artificiels et naturels - et de s’impliquer dans la formation de nouvelles formes sculpturales. Dans son installation Le petit marseillais, 2018, les sculptures en savon sont suspendues au plafond, la forme des objets est façonnée par l’interaction de l’artiste avec les matériaux et les technologies que ces matériaux rendent possibles ou qu’ils lui « suggèrent ». Son processus créatif, basé sur l’intuition et la contingence, respecte la logique des possibilités des matériaux, des objets et des nombreux changements qu’ils subissent dans leurs interactions. Les objets et assemblages d’Anna examinent les relations matérielles et intellectuelles entre les produits de la nature ou les entités naturelles et la vision industrielle et intellectuelle du monde contemporain et de ses mécanismes.


Une performance

Une nouvelle performance d’Eva Koťátková Asking the Fish About the Inside of Her Stomach sera présentée lors du vernissage par la performeuse Caroline Tricotelle. Dans cette composition, le poisson livre un monologue, un témoignage sur les choses dans son estomac, qui est partiellement ouvert et donc visible. Cette situation fait référence aux créatures marines qui sont chassées par l’homme et qui, en même temps, doivent migrer ou s’adapter aux autres conditions en raison des changements climatiques mondiaux. Cela pose également la question de savoir comment les poissons en sont arrivés à cette situation : couché sur le sol, avec le ventre ouvert. La performance fait partie d’une série d’entretiens avec des animaux que l’artiste développe depuis plusieurs années.

Merci aux artistes, à la Galerie Hunt Kastner (Prague), à Jonaš Richter, à Caroline Krzyszton, à l’équipe du Théâtre, ainsi qu’aux A.Ga.Thes !