Accueil > Les actus du territoire > Prévention contre l’ambroisie

Prévention contre l’ambroisie


Jeudi 3 mars 2016


L’allergie au pollen d’ambroisie est devenue en quelques années un véritable enjeu de santé publique, notamment dans notre région qui est la plus impactée en France.

Deux études de 2004 et 2014 ont démontré que plus d’une personne sur dix en moyenne est désormais allergique à l’ambroisie (1,5 fois plus de personnes touchées en seulement 10 ans), et même une personne sur cinq dans les zones les plus exposées (multiplication par 2 en 10 ans). L’ambroisie est envahissante et son pollen est un des allergènes les plus puissants connus.
Tout doit être mis en œuvre pour que les niveaux records de la Hongrie, entièrement infestée, ne soient pas atteints : un hongrois sur deux développe de graves allergies à l’ambroisie... Réduire la présence de l’ambroisie et donc son taux de pollen dans l’air, c’est réduire fortement la gêne ressentie et éviter des hospitalisations, des arrêts maladies, des crises d’asthme, de fortes fatigues, etc.

Des actions préventives simples existent et doivent être réalisées sans tarder. En voici quelques exemples :
- sur des bords de routes et de chemins, ensemencer des plantes (trèfle, luzerne) qui empêcheront durablement l’ambroisie de germer chaque année, en avril et mai.
- sur des jardins et des champs infestés, arrêter de remanier le terrain d’année en année, et partir sur un ensemencement durable du même type (trèfle, luzerne), afin d’épuiser le stock de graine dans la terre. 3 ans semblent être un minimum. Sinon, poser au sein des jardins un textile ou un paillis épais.
- Sur des parties de terrain où seule une prairie fleurie ou une pelouse peut être ensemencée, cela n’empêchera pas l’ambroisie de germer chaque année. La stratégie est alors d’arracher l’ambroisie qui va apparaître, ou, si elle est trop abondante, la faucher 2 à 3 fois entre juillet et septembre grâce aux tontes de pelouse, afin d’éviter la pollinisation et surtout la production de graines. Épuiser le stock de graines d’ambroisie situées à moins de 5 cm de profondeur permet de la faire disparaître en 2-3 ans sur une pelouse, à condition de ne pas remanier ensuite le terrain.
- surveiller la provenance de terres et remblais rapportés, utilisés sur des chantiers (éviter si possible qu’ils proviennent de terrains infestés).


Formations sur les missions des référents ambroisie

L’Agence Régionale de Santé (ARS) et le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) proposent des formations sur les missions des référents ambroisie, qui seront organisées en Ardèche en mai et juin 2016, à destination des référents communaux et des animateurs intercommunaux ambroisie (ou personnes destinées à le devenir).

Tous les domaines de la lutte contre l’ambroisie seront abordés pour permettre d’acquérir ou de mettre à jour les connaissances nécessaires à l’exercice des missions. Cette formation comprend une partie sur le terrain.

Les inscriptions se font auprès du CNFPT Grenoble via la plate-forme d’inscription en ligne https://inscription.cnfpt.fr avec le code stage 06440. Les personnes intéressées sont invitées à se rapprocher du service formation de leur collectivité. La formation des agents territoriaux est prise en charge par le CNFPT sur la base des indemnités forfaitaires habituelles. La formation des élus et bénévoles communaux, ne cotisant pas au CNFPT, est facturée sur la base du tarif de 150€ par jour de formation et par personne. L’agrément du formateur permet la prise en charge de ce montant par le budget communal.


Galerie photos

JPEG - 302.8 ko
Arrachage sur les berges de l’Ain (Juin 2012). Ambrosia artemisiifolia (© Inra - UMR Agroécologie Observatoire des ambroisies)
JPEG - 292.5 ko
Période d’interculture - Chaumes de céréales - Ambroisie à feuilles d’armoise (© Inra - UMR Agroécologie Observatoire des ambroisies)
JPEG - 238 ko
Plante en fleur - Ambrosia artemisiifolia (© Inra - UMR Agroécologie Observatoire des Ambroisies)



Imaginez le nom du futur réseau de transport ! Spectacle de marionnettes : « Peau dâ€â„¢ours » à Vernoux en Vivarais - Samedi 16 décembre 2017