Accueil > La Communauté > Un territoire à forte identité > L’Eyrieux

L’Eyrieux

Moins renommée que sa grande sœur l’Ardèche, la rivière Eyrieux, 2ème rivière du département, sait se faire apprécier malgré la sévérité de ses gorges encaissées.

Prenant sa source à l’ouest du département sur le plateau de Saint Agrève, l’Eyrieux dévale littéralement de la montagne, traverse la région historique des Boutières, pour rejoindre 80 kilomètres plus loin le fleuve Rhône. Entre temps, des dizaines de frais ruisseaux et de charmantes rivières descendent dans des vallées encaissées, parfois inaccessibles, pour rejoindre l’Eyrieux.

Si l’on pouvait, quelques décennies en arrière, suivre la rivière Eyrieux avec le train, les rails ont finalement laissé la place à une « voie douce » qui permet d’apprécier, avec sérénité et de l’intérieur les méandres accidentés de la rivière, et d’observer, avec modestie, les hauts pitons granitiques qui décorent en tous points les pentes de la vallée.

Dans la rivière, sur les communes de Saint Sauveur de Montagut ou des Ollières sur Eyrieux, les castors laissent volontiers un peu de place aux kayakistes et aux pêcheurs. Plus en aval, à l’approche de sa confluence avec le Rhône, vers Saint Fortunat sur Eyrieux ou Saint Laurent du Pape, le lit de la rivière s’est élargi : c’est là, dans les petites plaines d’alluvions que « bronzent » sous le soleil ardéchois les fameuses pêches de l’Eyrieux...

- Plus d’infos sur la rivière Eyrieux
- Plus d’infos sur la rivière Ouvèze
- Plus d’infos sur la rivière Payre




Dans le cadre de la saison culturelle de septembre à décembre 2017 :

« Bout de vie et choses invisibles » (théâtre de marionnettes) à Vernoux en Vivarais Ciné-concert : « Quatuor de Rochecolombe » à Vernoux en Vivarais